ICN-0127-2017 - Recrutement d"un consultant international d’APPUI A L’ELABORATION DE QUATRE (04) PLANS COMMUNAUTAIRES DE CONTINGENCE DANS LES COMMUNES DE LEBHER, LEAWEISSI A BARKEOL, HAMOUD, BLAJEMIL A KANKOSSA, DANS LA WILAYA DE L’ASSABA

Зарегиструйтесь

Поделиться:
Страна: Мавритания
Язык: EN
Номер: 6148684
Дата публикации: 12-12-2017
Источник: United Nations Procurement Notices (UNDP)
Тэги: Transport

Описание

ICN-0127-2017 - Recrutement d"un consultant international d’APPUI A L’ELABORATION DE QUATRE (04) PLANS COMMUNAUTAIRES DE CONTINGENCE DANS LES COMMUNES DE LEBHER, LEAWEISSI A BARKEOL, HAMOUD, BLAJEMIL A KANKOSSA, DANS LA WILAYA DE L’ASSABA
Procurement Process : Other
Office : UNDP Mauritania Country Office - MAURITANIA
Deadline : 22-Dec-17
Posted on : 11-Dec-17
Development Area : CONSULTANTS
Reference Number : 43137
Link to Atlas Project :
00104327 - ECHO
Documents :
INC-2027-2017- Avis consultant elaboration 4 plans de contingence
TDRs CONSULTANT INTERNATIONAL ELABORATION 4 PLANS DE CONTINGENCE
Overview :

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

L"insécurité alimentaire récurrente continue d"affecter plusieurs centaines de milliers de personnes en Mauritanie. Le Bureau local des affaires humanitaires en Mauritanie a fermé en décembre 2015, entraînant un changement dans la façon dont les questions humanitaires sont coordonnées entre l"ONU et ses partenaires humanitaires. Dans ce contexte, la Mauritanie s"est engagée dans l"intégration de la planification de l"aide humanitaire et du développement, avec un accent sur le renforcement de la capacité de résilience de ses collectivités.

Les risques naturels et le stress climatique présentent des menaces fondamentales à la sécurité alimentaire et la nutrition en Mauritanie. Les événements météorologiques extrêmes et la variabilité climatiques menacent directement la sécurité alimentaire, en détruisant les récoltes ou en augmentant la prévalence des parasites et des maladies animales, et indirectement, en perturbant le transport, le stockage et les infrastructures des marchés que les gens utilisent pour accéder à la nourriture. Les catastrophes peuvent aussi aggraver la malnutrition en raison de la baisse de la disponibilité et de la diversité de la nourriture et de l"eau, ou de l"augmentation de la prévalence des maladies transmises par l"eau qui peuvent augmenter les besoins nutritionnels des personnes touchées.

Les probabilités sont élevées que les changements climatiques puissent entraîner des sécheresses et inondations plus intenses et plus fréquentes qui pourraient augmenter la prévalence et la fréquence des épidémies, des maladies animales et des ravageurs avec plus d"impact négatif sur la sécurité alimentaire et la nutrition. La forte augmentation des catastrophes liées au changement climatique pourrait aussi déclencher des déplacements forcés ainsi que des tensions locales en raison de la concurrence sur les ressources limitées.

Dans un tel contexte, investir dans le renforcement des capacités de la protection civile est un élément essentiel et une stratégie efficace pour le renforcement de la résilience des communautés afin de résister aux chocs et les absorber.

Un rapport d"analyse de la situation du pays commandé par le PNUD (2015) a indiqué que presque toutes les informations et données disponibles sont produites par des institutions et des organisations qui opèrent au niveau national et qui travaillent parfois dans certaines régions. Ce rapport a eu un certain nombre de limites liées à la difficulté de collecte des informations existantes et les données au niveaux micro-local et local, notamment en raison de l"absence de numérisation des données et informations, plus précisément hors de la capitale, mais aussi surtout à cause du manque de ressources allouées dans le domaine de la RRC, à la décentralisation de certaines fonctions de l"État, qui sont les plus importants acteurs dans ce domaine.

En outre, le rapport indique qu"une partie de la gestion de l"information et des données RRC au niveau micro-local reste relativement informelle dans certaines zones géographiquement mal équipées pour ce travail. C"est l"un des obstacles à une bonne circulation et à l"utilisation des informations et données RRC et donc à la bonne mise en œuvre de la RRC à différentes échelles de l"État.

Le niveau local est un maillon important absent des systèmes d"alerte nationale, de préparation et d"intervention. Bien que la plupart des catastrophes naturelles sont à petite échelle et localement circonscrites, la préparation, les systèmes d"alerte précoce et d"intervention ne sont pas conçus pour traiter les risques locaux. Dans ces circonstances, les écarts en matière de capacités au niveau local mettent en péril l"efficacité et la rapidité des systèmes d"intervention régionaux et nationaux.

Les défis comprennent les faiblesses de l"intégration entre la collecte et la diffusion de données aux niveaux régional, national, local et communautaire, ainsi que les contraintes dans les administrations locales et les capacités des communautés à élaborer, coordonner et répondre à l"alerte précoce par une action rapide

La revue du cadre institutionnel et juridique de la réduction des risques de catastrophes de la Mauritanie en 2016 recommande l’élaboration des plans de contingence sectoriels, territoriaux, multirisque ainsi que le renforcement de la décentralisation et la responsabilisation des élus locaux dans la réduction des risques de catastrophes au niveau local.C’est dans ce cadre que le PNUD lance cet avis pour recruter un devant appuyer les 04 communes dans l’élaboration de 04 plans de contingence.

 

OBJECTIF DE L’APPUI

L’objectif global de la mission est d’élaborer, de manière participative, des plans communautaires de contingence en tenant compte des mécanismes de résilience communautaire à travers la connaissance des facteurs des risques et vulnérabilités. Les plans devront tenir compte de tous les documents stratégiques et sectoriels existants en matière de prévention, préparation et de réponse aux urgences face au risque de catastrophes naturelles. Lesdits plans devront en même temps tenir compte des perspectives de développement pouvant s’offrir aux zones cibles du projet.

Cette consultance vise également à produire un document cadre de référence pour servir de guide aux communes cibles du projet pour mieux les préparer aux éventuels chocs. Il s’agira de conduire un processus participatif de capitalisation des leçons apprises dans la zone du projet notamment dans le domaine de l’élaboration, de la mise en œuvre et de l’évaluation des plans communaux de contingence et de dégager les bonnes pratiques.

De manière pratique, cet appui vise l’élaboration de concert avec les communautés, notamment les comités des SCAP RU, les élus et les membres des OSV (services techniques, OSC et autres…), la mise en place de quatre (04) plans de contingence communaux et la définition d’un plan de renforcement des capacités des communes dans la gestion des risques naturels sur la base des données de l’analyse des risques, des capacités et vulnérabilité que le consultant aura à collecter dans les villages cibles.

Plus spécifiquement, l’appui vise à :

  • Analyser l’efficacité des mécanismes d"évaluation des besoins existant, les capacités de réponses : qui fait quoi ? quand ? où ? avec quels moyens ? et définir les actions à entreprendre en lien avec les plans de contingence ;
  • Identifier et mettre en évidence les principaux risques liés à l"exécution des Plans de Contingence ;
  • Définir un plan de renforcement des communautés à faire face aux catastrophes naturelles afin de renforcer les plans de préparation et des réponses communautaires ;
  • Organiser des ateliers communaux : pour définir une première ébauche des quatre (04) plans de contingence communaux ;
  • Organiser un atelier de présentation de la 1ère ébauche par commune du plan de contingence communal ;
  • Organiser un atelier final dans chaque commune pour la restitution et la validation de son plan de contingence, de préparation et réponse.
  • Finalisation de la rédaction des quatre (04) plans de contingence, de préparation et réponse pour les quatre (4) communes ;
  • Proposer des mécanismes de suivi et d"évaluation desdits plans ;
  • Définir/proposer les chaînes de décision/coordination/suivi-évaluation des interventions ;
  • Analyser le type partenariat à mettre en place lors de la réponse aux urgences ;
  • Décrire le flux d’allocation des ressources à mobiliser à travers le gouvernement, les Partenaires techniques et financiers, secteur privé, les communautés cibles bénéficiaires des plans ;

 

RESULTATS/LIVRABLES

Au terme de cet appui :

  • Quatre (04) Plans de Contingence Communautaire multisectoriel basé sur les analyse des vulnérabilités, la collecte des données sur les aléas et risques identifiés dans les zones d’intervention (voir tableau des aléas en annexe) sont élaborés et validés ;
  • Un plan de renforcement des capacités locales pour face au risque de catastrophe est disponible ;
  • Une note de synthèse de quatre (2-4) pages maximums et un power point sur la présentation sont disponibles.